Pourquoi installer un abri fumeurs ?

abri fumeur

C’est peut-être la question la plus sensible de toutes. Il est très important que l’emplacement de l’abri fumeur proposé soit précisé au stade de la conception, car la correction d’erreurs peut être coûteuse.

Les hottes de fumées ne doivent pas être situées trop près d’écrans ou d’autres structures qui pourraient empêcher une bonne circulation de l’air à travers la hotte et rendre la structure « virtuellement fermée ». Il est donc recommandé que les zones fumeurs soient situées à au moins 1,5 mètre des murs ou autres structures.

L’abri fumeur doit également être situé de manière à ce que le tabagisme passif ne pénètre pas dans les zones non-fumeurs et à ce qu’il cause le moins de gêne possible.

Pour minimiser le risque que la fumée soit transportée dans les pièces non-fumeurs, il est recommandé que les pièces pour fumeurs soient situées à au moins 1,5 mètre des fenêtres ouvertes, des portes ouvertes et des systèmes de ventilation.

Directives pour éviter les problèmes de voisinage et les problèmes de permis

  • Les fumoirs doivent être situés à l’écart des bâtiments résidentiels et, si possible, être séparés par un moyen quelconque (murs, végétation, etc.) pour réduire le bruit.
  • Parlez à vos voisins, faites-leur part de vos projets et demandez-leur conseil.
  • Regardez votre permis de conduire et vérifiez les pouvoirs dont vous disposez et si vous devez les modifier.
  • Posez des affiches demandant aux gens de faire le moins de bruit possible à l’extérieur.
  • Parlez aux clients et dites-leur qu’ils doivent minimiser le bruit à l’extérieur et expliquez-leur les raisons.
  • Assurez-vous que l’abri fumeur est sûr afin que les clients ou les passants n’abusent pas des lieux après la fermeture.

Pour plus d’information, visitez www.agenc-mag.com

Aspects liés à l’insécurité et aux comportements antisociaux

Dans la mesure du possible, les zones fumeurs doivent être situées loin des habitations privées, où la fumée et le bruit peuvent causer des problèmes environnementaux.

 Notez que dans les zones extérieures sous le contrôle d’un bar ou d’autres locaux, le bruit des clients est la responsabilité du titulaire de la licence ou d’un inspecteur des locaux sous licence.

Le personnel des locaux est chargé de veiller à ce que le bruit provenant de l’extérieur soit réduit au minimum. Il est recommandé d’afficher des avis ou des posters demandant aux clients de se taire.

Notez que de nouveaux pouvoirs ont été attribués aux régulateurs et aux résidents pour commenter l’exploitation des locaux sous licence. Les résidents peuvent désormais demander un « réexamen » des conditions de licence si celles-ci affectent l’un des objectifs de licence suivants :

  • Prévention des nuisances publiques.
  • Prévention de la criminalité et des troubles de l’ordre public.
  • Prévention de la maltraitance des enfants.
  • La sécurité publique.

Il peut s’agir du bruit provenant des fumoirs, des zones fumeurs, des pubs ou d’autres espaces extérieurs, que de l’alcool soit consommé ou non. Les changements peuvent entraîner des conditions plus strictes, la suspension ou la révocation éventuelle de la licence par le titulaire de la licence.

Propositions pour l’emplacement des abris

Pour réduire le bruit, il est recommandé que l’abri fumeur soit orienté vers l’intérieur. Il est également recommandé que les bords des enclos soient à au moins 1,5 m des structures fermées telles que les murs ou les haies.

Sécurité et éclairage

Il convient de prêter attention à l’éclairage de l’abri fumeur et des hangars, surtout s’ils sont utilisés la nuit, afin de garantir un accès sûr. L’éclairage peut également constituer une nuisance juridique. L’orientation de l’éclairage doit également être prise en compte, de préférence dans le sens opposé aux maisons individuelles.

Réserver une salle de réunion à Paris
Installation de fontaine à eau fraiche en entreprise